Partagez | 
 

 Aksel Barner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Dragon

Messages : 24

MessageSujet: Aksel Barner   Sam 2 Déc - 21:07

Aksel Barner
Ben Barnes



Informations
◊ Nom : Barner
◊ Prénom : Aksel
◊ Espèce : Vampire
◊ Age : Mordu à 34 ans
◊ Date et lieu de naissance : 14 avril 1506, Norrköping, Suède.
◊ Nationalité : Suédois
◊ Statut : Célibâtard
◊ Orientation sexuelle : Pansexuel
◊ Métier : Riche. Un métier qui prend tous son temps.

Caractère
◊ Arrogent ◊ Manipulateur ◊ Sournois ◊ Arbitraire ◊ Égoïste ◊ Séducteur ◊ Opportuniste ◊ Goût pour le luxe ◊ Calculateur ◊ Avenant ◊ Charmant ◊ Menteur ◊ Perfide ◊ Intelligent

Anecdotes


Histoire
◊ Il est né à Norrköping en Suède au 16ème siècle, ville qui n'était alors qu'une petite ville de pêcheurs et à peine un grand port national. ◊ Son père en était justement un de pêcheur, toujours en mer et réclamant le calme absolu quand il ne l'était plus. ◊ Sa mère s'occupait des gosses. ◊ Il y en avait des gosses. Des fois plus, des fois moins. Ça dépendait de s'il y avait assez de nourriture pour qu'ils survivent l'hiver. ◊ Aksel a été l'un des rares à atteindre l'age adulte. ◊ Mais il s'est retrouvé sur le rafiot de son père à l'aider en mer bien avant. ◊ Il haïssait ça. ◊ Et haïssait encore plus son père. ◊ Il adorait par contre les rencontres dans les ruelles avec les jeunes filles, dont un simple sourire suffisait à faire remonter les jupons. ◊ Il ignora rigoureusement les regards qu'il se surprenait à lancer à ces corps sans aucunes courbes féminines. ◊ C'était interdit. ◊ C'était répugnant. ◊ C'était pêcher. ◊ Il était con, Aksel, voir même salaud. ◊ Ça voulait pas dire qu'il était stupide. ◊ Il a fini par partir de la maison, Aksel. ◊ Mais il est resté travailler avec son père. ◊ Il n'avait pas le choix. Pêcher, c'était la seule chose qu'il savait faire. ◊ Il détestait cette vie. ◊ Détestait la misère dans laquelle il vivait alors qu'il croisait tous les jours les riches marchants. ◊  Il voulait plus Aksel. Mais plus, il n'aurait jamais. ◊ Et puis arriva Blenda. ◊ Blenda avec ses cheveux longs, avec ses yeux bleus et du miel entre les jambes. ◊ Blenda qui lui arracha la gorge lors d'une de leur étreintes et qui écrasa son poignet ensanglanté dans sa bouche. ◊ Il mourut en s'étranglant dans son propre sang. ◊ Sa famille le pleura. ◊ Sa famille l'enterra. ◊ Et il se réveilla. ◊ Affamé. ◊ Assoiffé. ◊ Et enfermé dans un cercueil. ◊ Incompréhension. ◊ Panique. ◊ Il gratta, enfonça, détruisit le bois qu'il voyait parfaitement, et s'extirpa de la terre fraichement retournée. ◊ Blenda était là. ◊ Elle l'attendait. ◊ Elle lui offrit son premier repas : son voisin qui sentait délicieusement bon et il avait si soif. ◊ Il le dévora. ◊ Comment décrire le gout du sang autrement qu'avec "extase" ? ◊ C'était la meilleure chose qu'il avait jamais gouté et il ne pouvait pas s'empêcher d'avaler encore et encore et encore et encore. ◊ Plus il avalait et plus il en voulait. ◊ Et plus il en voulait, moins il y en avait. ◊ Et il avait encore soif. ◊ Tellement soif. ◊ Mais maintenant il n'avait plus qu'un cadavre aussi sec qu'une feuille morte entre les mains et il en aurait pleuré de frustration. ◊ Blenda lui caressa les cheveux pendant tout le repas. ◊ Lui chuchotant des promesses mielleuses à l'oreille. ◊ L'encourageant à boire autant qu'il le pouvait. ◊ Elle finit par lui relever la tête de force quand il s'acharna sur le corps vide.parla ensuite. ◊ Aksel grogna de colère, un son qui n'avait décidément rien d'humain. ◊ Brenda se contenta de lui écraser le visage au sol pour l'empêcher de bouger. ◊ Lui expliquant ce qu'il s'était passé. ◊ Et la vérité fut belle et bien enjolivée, mais elle ne pouvait être que résumée qu'en trois chose. ◊ Elle se sentait seule. ◊ Il était trop charment. ◊ Elle n'avait pas pu résister. ◊ Il l'a haït en cette instant. ◊ Il voulait la tuer. ◊ Il voulait lui arracher sa gorge parfaite pour qu'elle arrête de susurrer des paroles mielleuses qui n'était plus que du poison à ses oreilles. ◊ Qu'elle crève. ◊ Qu'elle crève. ◊ Mais patience. ◊ Il était trop faible comparé à elle. ◊ Elle qui avait la force et l'expérience de tout ces siècles derrière elle. ◊ Alors il attendit. ◊ Alors il apprit. ◊ Patientant dans cette nuit éternelle qu'était devenu son existence. ◊ L’observant. ◊ L'analysant et maitrisant peut à peu ce qu'il était devenu par ça faute. ◊ Et une nuit qu'elle le forçait à partager une énième étreinte, il enfonça sa main dans sa cage thoracique et en arracha ce cœur mort et pourrit. ◊ C'est encore aujourd'hui la mort qui lui a apporté le plus de satisfaction. ◊ Il était enfin libre des chaines de sa créatrice. ◊ Et il ne savait pas quoi faire de sa nouvelle liberté. ◊ Rentrer chez lui ? ◊ A quoi bon retourner à cette vie de misère où plus rien ne l'attendait si ce n'est que des tombes ? ◊ Partir ? ◊ Oui. ◊ Partir semblait être une bonne idée. ◊ Il partit alors. ◊ D'abord dans le Sud. ◊ Puis de nouveau dans le Nord. ◊ Il allait où bon lui semblait quand il le lui semblait bon. ◊ Il avait tout le temps devant lui. ◊ Durant ses migrations, il apprit à lire. ◊ Compter il savait déjà, mais la lecture a été une révélation pour lui. ◊ Comme si un nouvel univers s'ouvrait à lui. ◊ Un univers très, très intéressant quand on avait beaucoup de temps à investir. ◊ Notamment au niveau de l'argent. ◊ C'était une étrange sensation que d'avoir plus d'argent qu'on ne pouvait en compter quand on était né sans. ◊ C'était euphorique. ◊ Addictif. ◊ Nécessaire. ◊ Presque autant que le besoin de sang qui ne l'avait jamais quitté depuis son réveil dans cette tombe. ◊ Mais ça semblait tellement loin cette époque. ◊ Le temps est une chose étrange quand on n'est pas soumit à des contraintes temporelles. ◊ Et l'ennui n'en devient que plus horrible. ◊ Mais Aksel s'était découvert quelques nouvelles distractions au cours de tous ces siècles à parcourir cette terre. ◊ Les hommes par exemple. ◊ Il avait fini par y goûter. ◊ Littéralement et métaphoriquement. ◊ Ça ne servait plus à rien de s'inquiéter du statut de son âme quand on semblait damné à la nuit éternelle jusqu'à la fin des temps. ◊ La technologie également le distrayait énormément. ◊ Curieuses petites choses si rapides et utiles. ◊ Si utiles pour assouvir son ambition qui n'avait fait que grandir avec les siècles. ◊ Qu'y pouvait-il ? ◊ Il était né sans rien et le pouvoir était si addictif. ◊ Tout comme l'était les échecs. ◊ Aksel adorait les échecs. ◊ Un jeu long. ◊ Nécessitant patience. ◊ Stratégie. ◊ Et une soif de victoire inégalable. ◊ Et rien n'était plus satisfaisant que d'écraser un à un les pièces du joueur adverse. ◊ Ou de lui prendre son roi sans qu'il ne s'en aperçoive. ◊ Un homme avait dit un jour que le monde était une énorme scène de théâtre. ◊ Pour Aksel, il n'était que son plateau de jeu personnel. ◊ Et il gagnait toujours. ◊ Après tout. ◊ L'adversaire ne pouvait prendre son roi s'il se retrouvait avec une balle entre les yeux yeux, n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Aksel Barner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vampires-
Sauter vers: